🇺🇸 𝐿𝑎 𝑔𝑢𝑒𝑟𝑟𝑒 𝑝𝑒𝑢𝑡 𝑐ℎ𝑎𝑛𝑔𝑒𝑟 𝑙𝑒𝑠 ℎ𝑜𝑚𝑚𝑒𝑠, 𝑒𝑡 𝑜𝑛 𝑑𝑒𝑣𝑟𝑎𝑖𝑡 𝑠𝑒 𝑚𝑒𝑓𝑖𝑒𝑟 𝑑𝑒𝑠 𝑎𝑛𝑐𝑖𝑒𝑛𝑠 𝑠𝑜𝑙𝑑𝑎𝑡𝑠 ✊🏿

Auteur : Alan Alfredo Geday

Éditions : Autoéditions « Geday »

Genres : Historique

Date de sortie : 23 août 2020

Nombres de pages : 358

Synopsis :

Sous le pont de Brooklyn, c’est le lieu de l’interdit. C’est aussi le lieu où l’on discute de la fausse démocratie. Le lieu des complots, des menaces, des espoirs et des secrets. Le lieu des gens de rien qui veulent faire changer le cours des choses. Des gens en colère ou en perdition. Les réunions, on les fait en cachette, parfois même à la sauvette lorsque l’on entend une sirène qui approche. Les policiers font la ronde et embarquent quelquefois des ennemis de l’ordre social, ou tout du moins des noirs qui restent trop tard hors du ghetto et qui se rassemblent autour d’un baril. Personne ne sait ce qui s’est déroulé par le passé sous le pont de Brooklyn. Il y a bien des légendes et des rumeurs, mais seule l’ East River connaît la vérité. C’est l’histoire des bas-fonds qui se chante dans le frémissement de l’eau.

Mon avis :

🇺🇸 Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur « Alan Alfredo Geday » pour l’envoi de son deuxième roman et pour ce service presse papier. C’est ma première lecture historique, je l’ai choisie à cause de sa couverture sublime et son résumé qui me donnent une grande envie et qui sont plus qu’intrigants. Je l’ai juste adorée. ✊🏿

🇺🇸 New York, 1958
Larry, un jeune noir de 17 ans intelligent, discret et rêveur. Il est le cadet de la famille Hoover et vit avec sa mère Gladys, son grand frère Mike et sa petite sœur Anita à Harlem.
Après la naissance d’Anita leur père les a abandonné.
Larry rêve d’un monde où les noirs et les blancs sont égaux. Un jour, Il va être forcé d’aller combattre au Vietnam et de défendre le drapeau de cette Amérique qui le méprise et qui le traite comme un sous-homme à cause de sa couleur de peau.
Après cette guerre, il devient un homme fort ou brisé ?
Tous les personnages sont attachants mais, Larry, Gladys et Big Calvin sont mes préférés. ✊🏿

🇺🇸 Une histoire assez originale qui nous prend dans ses filtes du début à la fin.
On se plonge dans une aventure pleine de suspens, d’actions et d’émotions comme : la solitude, la haine, l’amour, la peur, la tristesse, l’amitié et le courage. Ce roman traite un sujet très profond : le racism. Il m’a passionné car je ne me sentais jamais ennuyée pas pour une seule seconde.
Ce que j’ai adoré le plus est la rébellion et la révolte.
J’adore les black people ❤️
La fin est très touchante, elle m’a fait pleurer mais, au même temps c’est honorable. ✊🏿

🇺🇸 Au niveau de l’auteur, il a une plume fluide et des idées assez originales et très intéressantes, il est captivant et convaincant à la fois.
On apprend une fois de plus de nombreuses choses sur la guerre de Vietnam et sur le racisme. C’est donc une lecture très utile. L’auteur est tout simplement un génie. Je suis très contente de découvrir sa plume et j’ai hâte de lire son premier roman « Le blues du pêcheur »
Un gros coup de cœur ❤️ pour ce livre, je le recommande à tout le monde. ✊🏿

#larryhoover

Publié par LE COIN LITTÉRAIRE

26 ans, passionnée par la lecture, rêveuse à plein temps. Je partage avec vous mes avis littéraires sur ce blog.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :